Utilisation des fonds

Protection du climat mesurable – La compensation de CO2, qu’est-ce que c’est?

La compensation de CO2 n’a d’effet que si les fonds de compensation sont effectivement utilisés directement au profit des projets de protection climatique. En tant que fondation à but non lucratif, myclimate garantit qu’au moins 80% des fonds de compensation sont utilisés pour les projets de protection climatique sur place. La fondation utilise les 20% au maximum restants pour couvrir les coûts d’administration et de gestion internes.

Seuls les projets, qui sont conformes aux standards les plus élevés reconnus dans le monde entier, peuvent contribuer de manière réussie à la protection du climat. myclimate applique donc, lors de la sélection et la conception de ses propres projets de protection climatique, uniquement les standards de qualité indépendants les plus stricts (CDM, Gold Standard et Plan Vivo). Lors de la mise en œuvre des projets de protection climatique, la fondation travaille en étroite collaboration avec des partenaires expérimentés et indépendants dans les différents pays. Ces partenaires locaux veillent à ce que les projets soient mis en œuvre sur place de manière professionnelle et vérifient régulièrement leurs effets. Les projets de protection climatique sont par ailleurs contrôlés une fois par an par une autre instance externe indépendante.

Projets de protection climatique de qualité supérieure – quels projets la fondation myclimate soutient-elle?

myclimate soutient les projets qui utilisent des énergies renouvelables, appliquent des mesures d’efficacité énergétique, réduisent les émissions de méthane, ainsi que les initiatives de reforestation et de reboisement qui réduisent l’impact sur les forêts et sur les «hotspots» (zones géographiques représentatives) de la biodiversité. Les projets de protection climatique entraînent moins d’émissions de CO2 tout en contribuant fortement au développement durable dans la région en question.

Pour les projets dans les pays en développement et ceux récemment industrialisés, on parle de projets CER et VER. Ils sont contrôlés par une instance reconnue par les Nations Unies et par d’autres instances indépendantes. Tous les projets de protection climatique dans le secteur de l’énergie sont contrôlés selon les critères du Gold Standard. Le respect des directives de ce standard n’implique que l’exigence minimale du côté de myclimate, d’autres facteurs avant tout sociaux sont inclus dans l’évaluation. Les projets VER dans le domaine forestier remplissent les directives de Plan Vivo, le standard le plus renommé et le plus expérimenté dans ce domaine, et sont également complétés par des critères stricts propres à la fondation.

Processus – Qu’advient-il des fonds?

myclimate soutient les projets de protection climatique en fonction de leurs performances. Seules les réductions d’émissions nettes et effectivement atteintes pendant une durée contractuelle plus longue allant de 7 à 14 ans sont calculées dans les projets énergétiques. Les fonds de compensation sont en principe versés aux projets soutenus après la réalisation des réductions. Le montant de la contribution dépend alors de la quantité d’émissions effectivement économisées ayant un impact sur l’environnement. Les projets forestiers, dont l’horizon temporel est plus long et s’étale en fonction de leur nature de 30 à 50 ans, représentent un cas particulier.

myclimate garantit aux clients que les fonds de compensation sous forme de dons sont investis dans les projets de protection climatique au plus tard dans les deux ans pour les projets énergétiques et arrêtés au plus tard au bout de trois ans. Dans le domaine forestier, le stockage de CO2 a lieu dans un intervalle de 10 à 30 ans, selon la région concernée et le type d’arbres. Pour la garantie des réductions effectives, il existe dans le domaine forestier des mécanismes spéciaux complets.

Coûts – Combien coûte une tonne de CO2?

Par l’intermédiaire du mécanisme de compensation, myclimate finance les coûts supplémentaires qui sont par exemple générés lors de l’utilisation de sources d’énergie renouvelables en comparaison à l’utilisation de ressources fossiles. Sans cette compensation des coûts supplémentaires, les projets ne pourraient pas être mis en œuvre efficacement. Ce prix dépend de la taille du projet, de la technologie utilisée et du pays dans lequel le projet est réalisé. Comme cela exigerait trop d’efforts de calculer un autre prix pour chaque paiement compensatoire, myclimate propose la compensation dans deux portefeuilles avec des prix moyens. 

  • Portefeuille myclimate Gold: dans ce portefeuille, on trouve les projets réalisés dans les pays en développement et ceux récemment industrialisés. Sont soutenus ici les projets qui utilisent des énergies renouvelables, qui appliquent des mesures d’efficacité énergétique, qui réduisent les émissions de méthane, ainsi que les initiatives de reforestation et de reboisement qui évitent le déboisement. 
  • Portefeuille myclimate suisse: en cas de compensation dans ce portefeuille, la moitié des émissions sont compensées dans des projets réalisés en Suisse et l’autre moitié dans des projets réalisés dans les pays en développement et ceux récemment industrialisés. 

Pour les clients commerciaux avec un volume de compensation plus élevé, myclimate propose des projets de qualité supérieure adaptés aux besoins des clients. Il est par ailleurs possible de développer un projet de protection climatique en commun.

Tu es iciUtilisation des fonds – myclimate