Portrait partenaire d’Hotelplan Suisse: «ne pas hésiter» mène à la réussite

26. juillet 2017

Depuis 10 ans, Hotelplan Suisse propose des voyages climatiquement neutres en collaboration avec myclimate. Les clients peuvent ainsi compenser les émissions CO2 générées par leurs vols ou croisières. Bien entendu, tous les vols professionnels sont intégralement compensés. Les clients d’Hotelplan Suisse apprécient cette offre comme le montre le nombre croissant de tonnes de CO2 compensées. Lors d’un entretien avec myclimate, Michèle Hungerbühler, responsable de la durabilité Hotelplan Suisse, fait le point sur le passé et l’avenir.

Hotelplan Suisse; sustainability; Michele Hungerbühler

Michèle Hungerbühler, Hotelplan Suisse

Il y a dix ans, pourquoi Hotelplan Suisse en tant qu’un des pionniers s'est-il engagé dans la compensation CO2?

Voyager en avion ou en bateau n’est pas durable en soi, on a donc voulu tout particulièrement donner aux clients la possibilité de passer des vacances durables. La compensation des émissions de CO2 des voyages en avion ou en bateaux représentait alors une solution. L’ancien CEO d’Hotelplan Suisse, convaincu du concept de myclimate, n’a pas longtemps hésité et a tout de suite soutenu l’initiative de myclimate.

Comment expliquez-vous la progression constante des compensations CO2? Constatez-vous vraiment une tendance vers des vacances climatiquement neutres et des voyageurs soucieux de l’environnement?

Que des vols puissent influencer le climat est, d’une part, un fait de plus en plus reconnu par les voyageurs; d’autre part, cela a conduit à renforcer la notoriété de myclimate en tant que prestataire de compensations CO2. Les conseillers en voyages de nos succursales informent activement nos clients de l'action de myclimate et leur conseillent de compenser. Ainsi, les clients d’Hotelplan Suisse deviennent-ils toujours plus respectueux du climat et leur compensation en 2016 avec 13 024.6 tonnes de CO2, a accusé 17% de plus que l’année dernière.

Pourquoi la compensation connaît-elle un tel succès chez vous et vos clients, alors que dans les autres branches et fournisseurs, son acceptation est malheureusement moindre?

Nous réussissons clairement car nos conseillers abordent systématiquement ce thème. Toutefois, il importe que la compensation soit possible tant dans les succursales que lors de réservations en ligne. De plus, le thème «compensation climatique» est directement lié à la branche du voyage puisque l’on prend souvent l'avion pour partir en vacances, et c'est là où les émissions CO2 sont les plus fortes. Les clients trouvent donc logique que nous proposions une compensation en tant que voyagiste.

Il y a quelques années, on disait que le commerce classique des agences de voyages était aux abois, or Hotelplan Suisse ne semble pas concerné par cette évolution. Comment évaluez-vous les perspectives d’avenir?

Le conseil dans les agences de voyages reste très important, surtout en période d’instabilité géopolitique liée à des actes terroristes ou à des catastrophes naturelles. Dans de tels cas, nous offrons une certaine sécurité à nos clients en tant que voyagiste. Dans le domaine des voyages individuels surtout, les clients font confiance au savoir-faire des experts et recherchent le conseil actif. Dans Internet, ce sont en priorité de simples forfaits balnéaires qui sont réservés.

Toutefois, il importe que l’on soit, dans les succursales aussi, en phase avec son temps. Ainsi, quelques succursales d’Hotelplan, de Travelhouse et des Lounges Globus Voyages seront-elles bientôt équipées de lunettes de réalité virtuelle.

Une famille de 4 personnes vous demande personnellement un conseil pour des vacances estivales passionnantes et durables. Que lui conseilleriez-vous?

Les vacances «chez soi» sont définitivement les plus écologiques. Oui, des voyages au loin nuisent au climat, c'est un fait, mais il est aussi important d’en voir les aspects positifs: les voyages élargissent l’horizon et aident à mieux comprendre les autres cultures, un côté non négligeable dans un monde global. En outre, le tourisme soutient l’économie locale et maintient en état les curiosités. Le rapport de distance de vol et temps de trajet est important. Plus on va loin, plus long devrait être le séjour sur place afin de justifier le long trajet. Nous conseillons donc à nos clients soucieux de l’environnement de compenser les émissions CO2 de leur voyage avec myclimate.

De plus, nous proposons à nos clients des hôtels, respectueux de l’environnement et de l’aspect social, qui détiennent le label de durabilité Travelife. Dans ces logements, on veille entre autres à la prévention des déchets, à la réduction de l’utilisation de l’eau et de l’énergie, à l’octroi de contrats de travail écrits aux employés ainsi qu’à la prise en considération des commerces locaux. Les clients trouveront ces offres sous le symbole «Durabilité» chez Hotelplan et sous le sigle «Ecology» chez Travelhouse.

Hotelplan Suisse a récemment publié un communiqué de presse sur les dix ans avec myclimate. Plus d’informations ici.

Tu es iciDetail