St. Doris – Alliance Climatique promeut une politique climatique efficace et fait de la conseillère fédérale la sainte patronne du climat.

19. septembre 2014

Parallèlement au Sommet sur le climat de l’ONU à New York, l’Alliance Climatique veut adresser un message fort. Un appel spécial va être adressé à la Conseillère fédérale Doris Leuthard, qui va représenter la Suisse devant les dirigeants de plus de 120 pays. L’Alliance nomme Doris Leuthard sainte patronne du climat et l’invite à défendre une politique climatique efficace.

Parallèlement au Sommet sur le climat de l’ONU à New York, l’Alliance Climat veut adresser un message fort. Un appel spécial va être adressé à la Conseillère fédérale Doris Leuthard, qui va représenter la Suisse devant les dirigeants de plus

myclimate forme avec près de 60 autres organisations actives dans le domaine de la protection de l’environnement, de la coopération internationale, de la politique, de la religion et de la lutte syndicale, l’Alliance Climatique. L’Alliance encourage la Suisse à augmenter sa responsabilité à l’étranger et à aller en avant dans la protection du climat. D’une voie commune, les organisations nomment, en signant la pétition, Doris Leuthard St. Doris, patronne du climat. Grâce au témoignage central plein d’humour et de charme tout en restant sérieux, l’Alliance Climatique veut que Doris Leuthard mette en avant l’importance du climat à New York et dans la politique suisse.

Concrètement, le texte de la pétition exige que l'approvisionnement énergétique de la Suisse soit entièrement basé sur des ressources renouvelables d'ici à 2050 et qu’elle se fixe des objectifs intermédiaires contraignants en matière de protection du climat. Pour l'heure, notre pays a tout juste réussi à stabiliser le niveau d'émission de CO2 au niveau de 1990. Selon l’Alliance Climatique, la protection du climat ne doit pas s’arrêter à la frontière. C’est pourquoi la pétition demande à la Suisse d’apporter un soutien financier aux pays en voie de développement qui n’ont qu’une responsabilité limitée dans le réchauffement climatique mais qui en subissent fortement les conséquences. « La Suisse a toutes les conditions favorables et a la possibilité, au niveau local et global, de faire quelque chose de fort pour le climat. Nous, Suisses et Suissesses, devons seulement le vouloir et devons faire connaître cette volonté. Dans ce but, nous nous engageons avec toute notre force dans l’Alliance Climatique », relève René Estermann, directeur de myclimate.

Ensemble avec d’autres actions de mobilisations – qui ont en partie déjà débuté le week-end dernier – les organisations de l’Alliance Climatique veulent rendre attentif sur cette importante thématique durant les prochains mois. Le Conseil fédéral devrait présenter en novembre ses objectifs préliminaires en matière de politique climatique d'ici à 2030. Avant fin mars 2015, tous les états doivent avoir communiqué leurs objectifs en matière de réduction des émissions de CO2 à l’ONU et en décembre 2015, un accord mondial devrait être conclu lors de la conférence de Paris.

Plus d’information sur la pétition et sur St. Doris sont disponibles dans les communiqués de presses (allemand, français et italien).

Tu es iciDetail