Du biogaz propre à partir de la sciure

  • klimaschutzprojekt-honduras-7169-1.jpg

    Travailleur local rassemblant la sciure utilisée.

  • klimaschutzprojekt-honduras-7169-2.jpg

    Camion délivrant le bois à la scierie.

  • klimaschutzprojekt-honduras-7169-3.jpg

    Les résidus de la scierie sont utilisés pour produire de l'électricité.

  • klimaschutzprojekt-honduras-7169-4.jpg

    Association de la scierie à Talanga. Talanga est une communauté de taille moyenne localisée 55 kilomètres au nord de la capitale Tegucigalpa.

  • klimaschutzprojekt-honduras-7169-5.jpg

    Production de bois en Honduras. C'est l'un des plus importants revenus de l'économie du Honduras.

  • klimaschutzprojekt-honduras-7169-6.jpg

    20 scieries font partie de l'association "Asociación Regional de Industriales de la Madera de Francisco Morazán (ARIDEMA)".

Ce projet de protection climatique au Honduras comprend la construction d'une usine à biomasse qui produira du gaz à partir de la sciure provenant d'une vingtaine de scieries. Visant à réduire le recours à l'électricité issue de sources d'énergie fossiles, ce projet permettra d'utiliser de l'énergie durable, propre et renouvelable, contribuant ainsi à réduire les émissions de CO2.

A Talanga, au Honduras, une centrale de deux mégawatt, la première en son genre, va être construite au sein de l'association régionale des scieries de Francisco Morazán (ARIDEMA- Asociación Regional de Industriales de la Madera de Francisco Morazán). La sciure et autres résidus provenant de 20 petites scieries faisant partie de la coopérative ARIDEMA constitueront la biomasse utilisée dans cette installation de gazéification. L'électricité ainsi produite de manière propre et durable alimentera ensuite le réseau national. Ce projet permet de réduire les émissions de CO2 car il fournit l'énergie propre produite par l'usine à biomasse et remplace donc l'électricité du réseau national, produite à partir de sources fossiles, et celle des générateurs fonctionnant à l'essence ou au diesel. 

Le projet contribue en outre à une économie du bois durable ainsi qu'à une meilleure situation socioéconomique pour les exploitants des scieries, leurs employés et leurs familles. En effet, les propriétaires des scieries peuvent vendre leur sciure aux exploitants de la centrale à biomasse, tout en étant en mesure d'acheter l'énergie ainsi produite moins cher qu'au réseau national; ce projet évitera en outre que les tas de sciure pourrissent ou soient brûlés. Comme il y a moins de feu, l'air est moins pollué, ce qui constitue une amélioration dont bénéficient les employés des scieries ainsi que les habitants et habitantes de Talanga.

Le projet de biomasse devrait servir d'exemple pour les nombreuses autres communautés et groupements de biomasse qui possèdent des sources d'énergie renouvelable et travaillent dans l'industrie. Le transfert de technologie innovante conduira ainsi à un accroissement du capital humain, c'est-à-dire à un développement des aptitudes et des connaissances, et créera donc des emplois.  

Tu es iciDu biogaz propre à partir de la sciure