Compostage à Bali, Indonésie

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7117-1.jpg

    The eco park before the refurbishment. A huge waste mountain towers in front of the recycling pilot building.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7117-2.jpg

    The eco park after the refurbishment. The pilot building has been converted to an education centre.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7117-3.jpg

    Factory workers busy separating out biomass for composting.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7117-4.jpg

    The biomass is aerated to ensure aerobic composting, resulting in the production of carbon dioxide and heat rather than methane.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7117-5.jpg

    The quality of the compost is inspected.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7117-6.jpg

    The compost is an organic, high quality fertilizer. It has to compete with substituted, chemical fertilizers on the market.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7117-7.jpg

    Trucks bringing organic waste to the plant.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7117-8.jpg

    The compost is sold to larger clients such as hotels or golf ressorts. But also small farmers can buy the fertilizer there.

Le projet de protection climatique à Bali composte des déchets organiques qui auparavant étaient envoyés en décharge. Cela permet d’éviter des émissions de méthane issues de la décharge et de produire un compost de grande qualité.

Bali, la plus importante destination touristique d’Indonésie, connaît un problème de déchets croissant qui gêne déjà le secteur touristique. Dans le paysage jusqu’ici intact, des déchets sont éliminés illégalement dans les eaux, les canaux et le long des rues. Le peu de déchets récoltés de la région de projet Gianyar, au sud-est de l’île, sont éliminés dans une décharge à proximité du village Temesi. Le méthane provenant d’une telle décharge n’est ni recueilli ni brûlé et est par conséquent librement envoyé dans l’atmosphère. Le méthane est un des gaz à effet de serre les plus nuisibles et contribue largement à la déstabilisation du climat.

En raison de la dégradation de la situation sur place, le Rotary Club de Bali Ubud a décidé de lutter contre ce problème et a prévu et mis en place une installation de compostage. 

85 pour cent des déchets de cette région proviennent de matière organique, laquelle peut être compostée et ne doit plus être mise en décharge. 5 autres pour cent, avant tout les matières plastiques, peuvent être recyclés, si bien que seuls 10 pour cent continuent d’être mis en décharge après réalisation du projet. Puisque le compostage aérobie ne provoque aucune émission de méthane, il est possible d’obtenir une diminution considérable des émissions de gaz à effet de serre.

Au-delà de l’effet sur le climat, la population locale en profite également du fait de la réduction de la pollution atmosphérique causée par la décharge, du fait de la diminution du volume de déchets de environ 90 pour cent et de la création de emplois sur site.

Tous les participants espèrent, grâce à ce projet de prestige lancé en mai 2008, une diffusion du compostage sur de nouveaux secteurs de Bali et dans toute l’Indonésie. Un parc thématique à côté de l’installation doit sensibiliser les visiteurs à la problématique des déchets et les informe sur le compostage.

Tu es iciCompostage à Bali, Indonésie