Le lisier des porcs produit un biogaz propre

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7200-1.jpg

    myclimate CEO visited the project in Summer 2013. On this picture from left: Wayan Ratna, farmer and biogas digester owner from Sibang Kaja Village, Bali; René Estermann, CEO myclimate; Ketut Hartono, Supervisor of Manikaya Kauci Foundation; I Gde Suarja, Provincial Coordinator BIRU Bali.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7200-3.jpg

    Farmer Sukrano from the Klaten distrinct is one of the 8,000 proud owners of a domestic biogas digester benefiting from the programme of activity.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7200-4.jpg

    Methane emissions appearing as a result from the fermentation of the dung in the traditional way. Used as source for biogas, the gas escapes no longer into the air.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7200-6.jpg

    On island Bali, where most of people are Hindus, farmers use the dung from their pigs for their biogas digesters.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7200-9.jpg

    The programme covers nine provinces all over the country. On Java with its muslimic majority cow dung is the prevalent source for generating biogas.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7200-5.jpg

    Sukrano mixes the cow dung with water which makes the fermentation proces more effective.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7200-2.jpg

    This woman bought a special constructed stove working with the biogas from her own digester. On the right is a traditional stove requiring firewood.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7200-7.jpg

    Crucial part of the whole programme is the collaboraton with manufacturing partners specialized of of the construction of stoves and lamps working with biogas.

  • klimaschutzprojekt-indonesien-7200-8.jpg

    One of the key success factors is the customized advertising. The programme's claim 'Gratis Gas & Pupuk Setiap Hari' means 'free biogas and fertilizer every day'.

Le but de ce programme de protection climatique est d'installer des infrastructures de biogaz comme source d'énergie propre en Indonésie. Le biogaz constitue un moyen durable pour les familles d'éleveurs de réduire leur dépendance en bois et en combustibles fossiles coûteux utilisés pour la cuisine et l'éclairage.

78'500 personnes en profitent
78'500
personnes en profitent
18’400 installations de biogaz
18’400
installations de biogaz
250 emplois crées
250
emplois crées

Les installations transforment le fumier de vache ou de porc en biogaz, qui peut être utilisé pour la cuisine et l'éclairage. Les résidus de fermentation de ce procédé produisent également un excellent engrais biologique qui contribue à améliorer les rendements des petits exploitants.

Le programme se nomme «BIRU». Il a été conçu à l'origine pour construire 8 000 usines de biogaz en quatre ans et a été étendu en raison de la forte demande. BIRU signifie "bleu" et est aussi une abréviation de «Biogas Rumah», qui se traduit par «biogaz pour la maison» Le but du programme BIRU est de construire le plus d'installations de biogaz possible dans tout le pays. Ceci a pour but de créer une source locale d'énergie durable pour les familles, ainsi que des opportunités d'emploi et de commerce, par exemple en tant que concepteur de biogaz ou dans l'une des différentes organisations partenaires impliquées.

La construction de centrales dans les ménages ruraux diminue les émissions de gaz à effet de serre à trois niveaux: Premièrement, le fumier fermentant dans des citernes, le méthane ne s'échappe plus dans l'atmosphère. Deuxièmement, ce méthane peut servir de combustible, remplaçant le bois. Troisièmement, l'engrais biologique que constitue le résidu de la fermentation se substitue aux fertilisants chimiques artificiels, supprimant du même coup leur production et leur transport. Enfin, contrairement aux fertilisants artificiels, cet engrais biologique n'entraîne pas de dégradation du sol; sa teneur en nutriments est d'ailleurs plus élevée que celle du fumier normal.

Le programme est mis en œuvre par Hivos, une ONG néerlandaise à but non lucratif qui possède une vaste expérience et une réputation internationale dans le domaine. Hivos travaille sur le projet en étroite collaboration avec le ministère de l'énergie et des resources minérales indonésien und la SNV Netherlands Development Organisation. Le programme couvre les régions de tout le pays. Sur l'île de Java avec sa majorité musulmane, les agriculteurs utilisent du fumier de vache pour leurs usines de biogaz. A Bali, qui est principalement hindou, les porcs fournissent généralement la matière première pour la production de biogaz. 

Actuellement, le programme du BIRU comprend une soixantaine de partenaires de conception chargés de la construction d'usines de biogaz et trois partenaires de fabrication spécialisés dans les fours à biogaz, les lampes et autres équipements. Près de 1000 constructeurs locaux ont été formés à ce jour. BIRU prévoit d'installer 26 000 autres infrastructures d'ici 2018. Le programme actuel se concentre sur neuf provinces à travers le pays et devrait s'étendre à 12 provinces durant la deuxième phase.

EFFETS POSITIFS RÉALISÉS JUSQU'À PRÉSENT:

  • 78’500 personnes en profitent
  • 18’400 installations de biogaz 
  • 250 emplois crées
  • 4’100 personnes formées
  • 63’220 tonnes de bois de chauffage évitées
Tu es iciLe lisier des porcs produit un biogaz propre