Que signifie «zéro émission nette»?

L’objectif «zéro émission nette» à l’horizon 2030 ou 2050 est souvent exigé dans le mouvement international en faveur du climat initié par Greta Thunberg. Mais que signifie vraiment «zéro émission nette»?

Dans son dernier rapport de 2018, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a démontré que les émissions nettes devaient être réduites à zéro afin de stabiliser les températures mondiales. En effet, tous les scénarios étudiés sans réduction des émissions à zéro ne permettaient pas d’arrêter le réchauffement climatique. Cet objectif a été ratifié par la Suisse, l’UE et de nombreux autres États dans le cadre de l’Accord de Paris (voir: Que sont le protocole de Kyoto et l’Accord de Paris?).

Étant donné que la Terre réagit fortement aux moindres modifications des taux de CO₂, de méthane et d’autres gaz à effet de serre dans l’atmosphère, il est indispensable de réduire ces émissions jusqu’à retrouver l’équilibre.  Le terme zéro émission nette signifie que toutes les émissions de gaz à effet de serre produites par l’activité humaine doivent être retirées de l’atmosphère à l’aide de mesures de réduction pour que le bilan climatique net de la Terre, c’est-à-dire après déduction des diminutions naturelles et artificielles de CO₂ (voir: Que sont les «émissions négatives?), équivaille à zéro. L’activité humaine serait alors climatiquement neutre et la température mondiale se stabiliserait.

Il faut toutefois garder à l’esprit que plus nous mettons de temps à atteindre zéro émission nette, plus nous devons produire d’émissions négatives. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans les articles consacrés aux émissions négatives ou au budget CO₂.

Sources: IPCC 2018 Special Report 15

Avec le calculateur myclimate CO₂, vous pouvez calculer et compenser vos émissions de CO₂.

Compensez maintenant

Stay informed!