Des centrales de biogaz aident des familles népalaises

Type de projet: Biogaz

Site du projet: Region Terai Arc, Nepal

Statut de projet: Opération, certificats disponibles

La réduction CO₂ annuelle: 165 000 t CO2e

Dans les régions rurales du Népal, la plupart des femmes font la cuisine au feu de bois. Or, cela a un impact négatif non seulement sur leur santé, mais aussi sur le climat. Pour résoudre ce problème, ce projet développe et exploite de petites centrales de biogaz pour les foyers privés. De cette manière, la population bénéficie d’une source d’énergie propre et les forêts sont préservées.

Plusieurs heures par jour, les femmes de la campagne népalaise vont chercher du bois pour la cuisine. C’est un travail laborieux et dangereux: des rhinocéros, des éléphants et d’autres animaux sauvages vivent dans les forêts et les femmes doivent toujours rester sur leurs gardes pour ne pas les effrayer et provoquer un comportement dangereux. En plus, quand elles cuisinent au feu de bois, les Népalaises sont exposées aux fumées et se plaignent souvent d’avoir les yeux et les voies respiratoires irrités. 

Grâce à ce projet, plus de 15’000 petites centrales de biogaz sont et ont été construites, entretenues et réparées sur les terrains des familles de paysans à la suite du tremblement de terre désastreux de 2015. A l’origine, le projet a été initié par WWF Nepal et soutenu en collaboration avec myclimate. Le partenaire du projet népalais, BSP (Biogas Sector Partnership Nepal), était chargé de la mise en œuvre. Après la première phase du projet, le WWF a délégué l’intégralité du projet au partenaire népalais BSP, dont il poursuit aujourd’hui la mise en œuvre avec le soutien de myclimate. L’exploitation de centrales de biogaz réduit la demande de bois non durable tout en réduisant les émissions de CO₂ générées par la déforestation et la combustion du bois. Les centrales en forme de dômes sont conçues au Népal. Elles fournissent suffisamment d’énergie à une famille possédant au moins deux vaches ou buffles. Le fumier est mélangé à de l’eau et renvoyé vers la centrale. La décomposition anaérobie de la substance organique génère du biogaz qui est conduit vers la cuisine via des tuyaux et utilisé pour la cuisson. 

Quel est le principal avantage que m’apporte ce travail personnellement? Aujourd’hui, je gagne mon propre argent, je n’ai plus besoin de demander à mon mari. Je peux envoyer mes trois enfants dans une meilleure école.

Bamiya Chaudhari construit des centrales de biogaz, Bachauli, Chitwan District;

Ce projet au sud-ouest du Népal présente plusieurs avantages pour la population locale: les femmes ne doivent plus passer des heures à chercher du bois, les familles produisent de l’énergie verte à partir de leurs propres déchets et des centaines d’emplois sont créés durant la planification, la construction et la rénovation des centrales. En outre, les familles peuvent choisir de construire des toilettes également raccordées aux centrales, ce qui améliore les conditions d’hygiène. Contrairement au bois, le biogaz pour la cuisine ne dégage aucune fumée nocive. Les résidus de fermentation des centrales peuvent être utilisés comme engrais biologique, ce qui augmente les rendements agricoles. 

Pour que les familles puissent s’offrir des centrales de biogaz, le partenaire de projet local BSP obtient des subventions dans le cadre des programmes gouvernementaux et favorise l’accès à des crédits avantageux d’établissements de microfinance. Les recettes générées par les certificats CO₂ sont un autre moyen de rendre ces centrales accessibles aux familles.

 

Le projet contribue à 10 ODD:

Une fois financées et installées, les installations de biogaz soulagent le budget familial à long terme, car les dépenses de bois de chauffage et de gaz pour la cuisson sont éliminées. Les rendements récoltés peuvent être vendus sur le marché. 

Le résidu des installations de biogaz a une forte concentration en nutriments et constitue un excellent engrais organique. Plus de 94 % des familles utilisent le lisier biologique à la place des engrais chimiques pour améliorer l'état du sol de leurs champs.

100 % des utilisateurs de biogaz confirment qu'il y a une réduction considérable de la fumée et de la suie lors de la cuisson.

Comme il n'y a pas de collecte de bois de chauffage qui prend beaucoup de temps (832 heures par ménage par an), les enfants ont plus de temps pour aller à l'école et faire leurs devoirs. 

100 % des femmes confirment qu'elles doivent consacrer moins de temps à la collecte de bois de chauffage. Le temps ainsi gagné est principalement utilisé pour la nourriture, le travail domestique et les activités génératrices de revenus.

15 639 usines de biogaz ont été installées et produisent de l'énergie propre pour les familles.

Le projet coopère avec les entreprises locales qui installent et entretiennent les installations de biogaz.

L'utilisation des déchets organiques dans l'usine de biogaz contribue à une gestion propre et durable des déchets.

Plus besoin de fumer du feu de bois pour cuisiner. Les émissions nocives de CO₂ sont évitées. 

Le projet contribue à protéger les forêts de la déforestation. Chaque ménage économise en moyenne 18 kg de bois de chauffage par jour.

Situation sans projet

Le bois est utilisé pour la cuisine

Standard de projet

Numéro de projet

7119-b et 7119-c

Restez informés!