Portrait du partenaire Saropack: ensemble sur la voie de la neutralité climatique

Avec ses solutions d’emballage écologiques optimisées, Saropack, leader du marché dans le domaine des films d’emballage, préserve les ressources précieuses et contribue à la protection du climat et de l’environnement. En 2021, l’entreprise a amorcé une importante démarche pour plus de neutralité climatique. Urs Stillhard, responsable de la distribution en Europe chez Saropack, décrit dans ce portrait de partenaire de myclimate, pourquoi la protection du climat est considérée du point de vue aussi bien de l’entreprise que du client. Il explique en même temps pourquoi les emballages en plastique seront aussi indispensables dans un avenir prévisible et pourquoi ceux-ci auront un meilleur bilan environnemental dans le secteur de l’alimentaire.

Depuis 2012, Saropack et myclimate partagent un partenariat stratégique dans le domaine de la durabilité. En janvier 2021, Saropack a nettement étendu son engagement en faveur de la protection du climat dans le cadre de la collaboration. Dorénavant, tous les sites Saropack sont climatiquement neutres. En plus des offres de produits et de services, Saropack propose désormais aussi une contribution à la protection du climat en tant que partie intégrante des offres standard. La contribution à la protection du climat soutient les projets de protection climatique, comme par exemple la renaturation des tourbières hautes en Suisse et en Allemagne. En compagnie de ses clients, Saropack souhaite ainsi franchir une étape supplémentaire vers la neutralité climatique.

Monsieur Stillhard, comment la nouvelle contribution à la protection du climat, qui fait partie intégrante de votre offre, est-elle perçue par vos clients?

De manière très positive! Bien sûr, cette contribution suscite de nombreux débats. Et c’est exactement ce que nous voulons atteindre. Même si certains clients ne soutiennent pas la contribution à la protection du climat, nous pouvons généralement aussi leur apporter des explications et les sensibiliser à ce thème. En outre, nous soignons notre image. Nous ne tarissons pas d’éloges et nous jouissons partout d’une grande reconnaissance vis-à-vis de notre engagement en faveur de la protection du climat.

Quelles possibilités s’offrent à vous en tant que fabricant? Dans quelle mesure les nouvelles solutions d’emballage protègent-elles le climat?

Les possibilités sont multiples. La compensation de CO2 est, à elle seule, une mesure. D’après notre philosophie, seules les solutions étant déjà optimisées doivent être compensées. Notre concept SAROGREEN nous prescrit un cadre clair:

  1. Tous les films d’emballage sont recyclables - le recyclage est une forme active de protection du climat
  2. Nous proposons des solutions optimales grâce à un conseil personnalisé – cela permet d’éviter les productions erronées et de réduire les déchets
  3. Nos solutions se composent de films réduits en épaisseur – nous préservons les ressources
  4. Les films sont fabriqués à partir de matières premières renouvelables – par exemple de l’éthylène à base de canne à sucre
  5. Nos films sont climatiquement neutres - nous compensons le CO2 pour une protection du climat active

Dans quelle mesure les emballages sont-ils déjà recyclés aujourd’hui? Que faut-il pour offrir une deuxième ou troisième vie au plus grand nombre possible d’emballages?

Le recyclage des matériaux est essentiel. En principe, la capacité de recyclage des produits doit être ancrée dans la stratégie de gamme de toute entreprise. Le recyclage mécanique actuel présente toutefois des limites. Néanmoins, le recyclage post-consommation et les technologies du recyclage chimique permettent d’améliorer les procédures et d’utiliser les matériaux de manière circulaire.

Nous poursuivons trois stratégies dans le domaine du recyclage:

  1. La stratégie de gamme: tous les produits doivent pouvoir être recyclés. De plus, la déclaration est améliorée. Les clients doivent pouvoir reconnaître quel type de plastique ils utilisent.
  2. Les nouveaux produits avec une part de recyclage post-industriel: ce type de recyclage permet de recycler les «déchets» internes propres. Nous pouvons garantir ainsi la traçabilité des aliments ou des applications médicales. Nous proposons aujourd’hui ce genre de produits avec une part de recyclage d’environ 30%.
  3. La promotion de solutions issues du recyclage chimique: les produits issus du recyclage chimique sont prometteurs. Tous les plastiques peuvent être collectés sans être triés. Grâce à un procédé chimique, les différents types de plastique sont séparés de manière à recevoir ensuite des matières premières propres pour la fabrication de nouveaux plastiques. Cette technique de recyclage de pointe permet de maintenir les plastiques dans le circuit et de réduire considérablement les émissions de CO2.

Pourrons-nous nous passer des emballages en plastique dans un avenir prévisible?

L’obligation de renoncer au plastique n’est pas la bonne solution. Il est incontestable que nous devons éviter d’utiliser du plastique et des emballages là où nous n’en avons pas besoin. Les emballages inutiles sont du gaspillage! En revanche, lorsqu’ils nous apportent une plus-value, nous devons améliorer les emballages existants et ensuite recycler aussi judicieusement les produits techniques complexes puis les maintenir plusieurs fois dans le circuit.

Une durabilité plus longue est ici décisive. Une pizza fraîche, qui n’est pas surgelée et qui est emballée dans un film ordinaire, s’abîme au bout de trois ou quatre jours. Une pizza fraîche emballée dans un film avec barrière à l’oxygène peut se conserver pendant trois semaines. Il est plus durable d’investir dans l’emballage plutôt que de jeter la pizza.

La demande en solutions durables dans le domaine des emballages est-elle importante?

Nos clients enregistrent une forte demande en emballages écologiques. Ils sont sous pression, mais savent exactement avec quelles solutions concrètes ils peuvent y répondre. Ce thème est d’actualité dans quasiment toutes les conversations avec les clients. Les frais en matière de conseil sont élevés. La transmission d’informations relève toutefois de notre service marketing. Avec le client, nous élaborons des solutions plus efficaces et plus durables.

La pression existe surtout dans le secteur de l’emballage des biens de consommation. Dans les supermarchés, les solutions, qui certes vantent la durabilité mais sont effectivement moins durables que les anciennes solutions, figurent en tête de gondole. Pour les applications industrielles, la pression est moindre. La discussion est plus objective et tourne autour de l’optimisation et de l’amélioration des procédés.

Quelle influence le partenariat datant maintenant de plus de dix ans avec myclimate a-t-il eue sur la gestion de votre entreprise?

La collaboration avec myclimate est très importante pour nous! Nous ne sommes pas des ingénieurs de l’environnement et nous comptons sur les compétences de myclimate. De plus, il importe à nos clients que nous puissions si nécessaire aussi nous rendre chez eux en compagnie de myclimate et leur montrer nos solutions.

 

Saropack compense les émissions de ses solutions d’emballage en soutenant les projets myclimate de renaturation des marais. Vous trouverez des informations complémentaires sur les projets ici:

Renaturation des marais suisses (myclimate.org)

Les marais protecteurs du climat: Renaturation du Königsmoor dans le Schleswig-Holstein (myclimate.org)

 

La durabilité chez Saropack:

Films thermorétractables climatiquement neutres, solution d’emballage durable (saropack.eu)

 

Restez informés!