Des réchauds à haute efficacité pour les rapatriés au Burundi

Une femme est positionnée à côté d'un nouveau réchaud en action. en action.

Type de projet: Fours efficaces

Site du projet: Burundi

Statut de projet: En opération, certificats disponibles

La réduction CO₂ annuelle: 395,379 t

Ce projet distribue des réchauds à haute efficacité au Burundi pour les rapatriés. Les réchauds font partie d’un colis d’aide distribué dans les camps d’accueil par des organisations humanitaires telles que le HCR et le Programme alimentaire mondial. Les réchauds ont une combustion améliorée, réduisant ainsi la pollution de l’air à l’intérieur des maisons et ses répercussions néfastes sur la santé. Les réchauds nécessitent également moins de bois de feu, ce qui préserve les forêts, allège la corvée de la collecte du bois et réduit les émissions de CO₂.

Au Burundi, un grand nombre d’anciens réfugiés et de personnes déplacées à l’intérieur du pays en raison de catastrophes naturelles et de l’insécurité alimentaire causée par le changement climatique bénéficient actuellement d’une aide pour rentrer chez eux. À leur retour, les rapatriés ne possèdent souvent presque rien, hormis quelques petites économies. Au moment de la réinstallation, beaucoup utiliseront des systèmes de cuisson inefficaces dont l’utilisation est bien implantée dans la plupart des communautés d’Afrique centrale. Ces systèmes de cuisson traditionnels consomment une grande quantité de combustible et dégagent beaucoup de fumée, ce qui expose les femmes et les enfants de façon disproportionnée à la pollution atmosphérique domestique et peut avoir des répercussions néfastes sur la santé, notamment des maladies respiratoires et des cardiopathies ischémiques. D’autre part, la quantité de bois à extraire des forêts avoisinantes est beaucoup plus importante, et les femmes et les enfants passent plus de temps à collecter et à transporter le bois.

Le projet distribue des réchauds améliorés (ICS) aux rapatriés dans des colis d’aide contenant également des articles tels que des vêtements, de la nourriture, des fournitures médicales, etc. Les réchauds distribués dans le cadre de ce projet encourageront les rapatriés à remplacer les foyers à trois pierres ou les réchauds traditionnels inefficaces qui sont principalement utilisés dans la région. Les nouveaux réchauds améliorés assurent un transfert efficace de l’énergie thermique, générée par la combustion de la biomasse, vers le récipient de cuisson. Ce système permet de réduire à la fois la consommation de biomasse et les émissions de gaz à effet de serre. La réduction de la consommation de biomasse limite la déforestation et réduit les dépenses liées à l’achat de combustible. En outre, cela représentera un avantage économique dans la mesure où les réchauds seront produits localement à Bujumbura.

Avec les nouveaux réchauds, la même quantité de bois suffit pour une semaine au lieu de deux jours.

Personne déplacée à l’intérieur

L’organisme chargé de la mise en œuvre du projet, OBEN, est une ONG locale dotée d’une solide expérience, active dans des projets liés au climat depuis plus de 15 ans et gérant déjà avec succès cinq programmes de neutralité carbone. Le site de production d’OBEN est situé à Bujumbura, avec trois chaînes de fabrication pour les réchauds. En s’appuyant sur la finance carbone, ce projet permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre générées par la cuisson des aliments et d’assurer une utilisation plus durable des ressources en biomasse au Burundi.

 

Ce projet contribue à la réalisation de 7 ODD:

Réduction de 80 pour cent de la consommation de combustible et des dépenses y afférentes

Réduction de la pollution de l’air dans les intérieurs et du risque de maladies respiratoires causées par cette pollution

Les femmes regagnent le temps qu’elles consacreraient autrement à la collecte du bois et à la cuisson des aliments

Distribution de 200 000 réchauds améliorés aux personnes rapatriées dans leur pays

Création de 170 emplois

395 379 t CO₂ par an et 2 t CO₂ par réchaud par an évités

2500 ha protégés contre la déforestation par an

Situation sans projet

Hausse de la consommation de biomasse non renouvelable

Documentations

Standard de projet

Numéro de projet

7226

Restez informés!