Programme de subvention de Coop: transformer le fumier et le purin en énergie et en engrais

Type de projet: Biogaz

Site du projet: Suisse

Statut de projet: Opération

La réduction CO₂ annuelle: 3 000 t (pendant 10 ans)

Le programme de protection climatique de Coop soutient les exploitations agricoles Bio Suisse ou Ma région lors de la construction et de l’exploitation d’une petite centrale de biogaz. Grâce à la centrale de biogaz, l’engrais obtenu comme le fumier et le purin sera fermenté à l’avenir et de l’électricité et de la chaleur seront produites dans une centrale de cogénération. Cela permet à la fois d’éviter les émissions de méthane normalement produites lors du stockage et de la transformation de l’engrais de ferme et de produire des énergies renouvelables. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès aujourd’hui à ce programme de protection climatique.

Inscrivez-vous

Aujourd’hui, la majeure partie de l’engrais de ferme est stocké de manière traditionnelle, c’est-à-dire sur des tas de fumier ou dans des fosses à purin. En raison des processus métaboliques à l'œuvre lors de la décomposition des matières organiques, il y a formation de méthane, qui est un gaz à effet de serre 25 fois plus puissant que le CO₂. Ces émissions contribuent au réchauffement climatique.

Grâce à une fermentation ciblée dans une centrale de biogaz, l’engrais de ferme est converti dans des conditions anaérobies (sans oxygène) en biogaz et engrais biologique (purin de fermentation) sous l’effet de microorganismes. Lors de la combustion ultérieure dans la centrale de cogénération, placée en aval, le méthane gazeux néfaste est converti en CO₂ et il y a production de chaleur et d’électricité. En raison de l’origine biogène du carbone, le CO₂ ainsi obtenu est climatiquement neutre. L’électricité produite alimente le réseau, la chaleur est utilisée pour le processus de fermentation et pour réchauffer les bâtiments les plus proches. En raison de sa teneur élevée en nutriments, le purin de fermentation restant constitue un engrais idéal.

La plupart des centrales de biogaz utilisent non seulement de l’engrais de ferme, mais également des déchets organiques plus énergétiques (co-substrats) qui fournissent plus de biogaz et permettent ainsi d’obtenir une exploitation plus rentable de la centrale. Ces substrats deviennent de plus en plus rares et, suivant leur origine, ils sont controversés. Les petites centrales de gaz agricoles de ce programme de protection climatique doivent utiliser au moins 80 pour cent d’engrais de ferme et au maximum 20 pour cent de co-substrats.

Étant donné la plus faible production de biogaz, ces centrales présentent une durée d’amortissement relativement longue. La subvention versée par le programme de protection climatique de Coop a pour objectif de réduire les difficultés des agriculteurs et agricultrices intéressé(e)s liées aux coûts d’investissement initiaux très élevés. Le montant de cette subvention unique a été calculé en fonction de la diminution attendue des gaz à effet de serre et il s’élève à CHF 100.- par tonne de CO₂.

Vous êtes intéressé(e) et fournisseur Bio Suisse ou Ma région de Coop? Consultez les conditions de participation dans le formulaire d’inscription et retournez-nous dès aujourd’hui le formulaire complété ou n’hésitez pas à nous contacter pour toute question!

Contact

Bettina Kahlert, Chargée de projet, Tel. direct: 044 578 78 48, Email

De retour au résumé du programme

Situation sans projet

Stockage de l’engrais obtenu sur des tas de fumier et dans des fosses à purin

Le projét contribute aux ODD

Standard de projet

Partenaire

Numéro de projet

7919-001

Stay informed!