Projet de protection climatique myclimate au sud-est de Viêtnam

Daklak Tapioca Factory produit quelque 12’000 tonnes de produits à base de fécule de manioc. La production entraîne d’importantes quantités d’eaux usées avec une part élevée de substances organiques et  l’énergie nécessaire à la production de fécule était assurée jusqu’ici avec la combustion de charbon. La décomposition de la substance organique se faisait par anaérobie avec formation de méthane en raison de la profondeur de ces bassins – le méthane étant un gaz vingt fois plus nuisible que le CO₂. Ce méthane pouvait se propager dans l’atmosphère sans rencontrer d’obstacle.

Dans le cadre du projet de protection climatique, le bassin est recouvert d’une membrane, permettant ainsi d’intercepter le méthane. Le méthane obtenu à partir du traitement des eaux usées peut être brûlé en plus du charbon dans les chaudières existantes mais modifiées. En plus de la réduction des gaz à effet de serre méthane et CO₂, la réduction de la combustion de charbon permet d’améliorer la qualité locale de l’air.

Stay informed!