Petites centrales de biogaz pour des cuisines sans fumée

Type de projet: Biogaz

Site du projet: Cambodge

Statut de projet: Opération, certificats disponibles

La réduction CO₂ annuelle: 70,000 t

Dans la campagne cambodgienne, les femmes cuisinent traditionnellement au feu de bois. Conséquences: maladies respiratoires, déforestation et émissions de gaz à effet de serre. Ce programme permet aux familles d'acheter des petites centrales de biogaz: les forêts restent intactes et la qualité de vie de la population s'améliore.

Après des décennies de guerres et d'incertitudes, le Cambodge fait partie des pays les plus pauvres du monde. Le taux de déforestation a accéléré de manière alarmante ces dernières années. La cuisson au feu de bois est un des facteurs qui expliquent ce phénomène. Plus de 98 pourcent des foyers ruraux au Cambodge cuisinent traditionnellement sur des cuisinières en céramique sans cheminée, une des technologies de cuisson les plus simples et les plus économiques. Par conséquent, les femmes et les enfants sont exposés à de fortes concentrations de substances toxiques qui causent de nombreuses maladies.

Auparavant, je mélangeais la bouse de vache avec des engrais chimiques, mais mes récoltes restaient faibles. Grâce aux boues résiduelles de la centrale de biogaz, la fertilité du sol s'est améliorée et mes rendements sont bien meilleurs. En plus, le biogaz a réduit les frais de la cuisine!

Chhim Dy, détenteur de biogaz

L'installation de centrales de biogaz résout ces problèmes en fournissant une énergie renouvelable et peu coûteuse à partir de fumier animal. L'utilisation de biogaz pour cuisiner ne produit pas de fumée et réduit le besoin en bois de combustion. Cela permet de protéger les forêts précieuses. Les boues actives résiduelles après le processus de fabrication de biogaz sont tout à fait adaptées comme engrais organique. Elles augmentent considérablement les rendements. Renoncer aux engrais chimiques soulage le budget du foyer et améliore la structure des sols agricoles. La cuisson au biogaz ne dégage pas de fumée et améliore la santé des membres de la famille, en particulier celle des femmes et des enfants. Le travail chronophage de ramassage du bois n'est plus nécessaire. Le temps qui y était consacré peut être utilisé pour l'école ou des activités annexes. De plus, le programme permet des formations professionnelles dans le secteur de la technologie du biogaz et ouvre des possibilités d'activité tout au long de la chaîne de livraison.

Le Cambodge a un énorme potentiel en matière de biogaz local, avec environ un million de foyers qui disposent d'assez de bétail pour exploiter une petite centrale de biogaz. Le programme a été lancé conjointement par le ministère de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche et par l'Organisation Néerlandaise de Développement (SNV). Le programme travaille en étroite collaboration avec le secteur privé pour créer un secteur du biogaz durable. Grâce aux recettes issues des certificats de CO2 et des microcrédits spéciaux, les foyers peuvent financer les centrales de biogaz.

Le projet contribue aux ODD:

  • ODD 1: 98’976 bénéficiaires
  • ODD 3: 26’585 cuisines sans fumée
  • ODD 7: 26’585 centrales de biogaz construites
  • ODD 8: 243 emplois créés

Situation sans projet

Cuisson au feu de bois, émissions de méthane par le fumier animal, utilisation d'engrais chimiques

Le projét contribute aux ODD

Standard de projet

Numéro de projet

7207

Stay informed!