Chaudière à biomasse au lieu de chaudière à gaz

Type de projet: Biomasse

Site du projet: Caeiras, Brésil

Statut de projet: Opération, certificats disponibles

La réduction CO₂ annuelle: 48,544 t

L'installation d'une chaudière à biomasse à la place d'une chaudière à gaz pour approvisionner en vapeur une nouvelle machine à papier réduit les émissions de CO₂ dans une usine de pâtes à papiers et de cellulose à Caieiras dans l'état de Sao Paulo, au Brésil. Les cendres sont utilisées pour la première fois comme engrais dans l'agriculture et la sylviculture, les déchets issus de la biomasse acquièrent de la valeur si on utilise la boue du processus de production propre à l'usine pour produire de l'énergie, par exemple.

833

GWh d'électricité produite

46

emplois générés

91

millions m3 de gaz naturel évités

L'usine produit chaque année 100'000 tonnes d'articles en papier comme du papier toilette, des mouchoirs en papier, des essuie-tout et des serviettes en papier. La vapeur produite par la nouvelle chaudière à biomasse est vitale pour chaque procédé de fabrication de pâtes à papier et de cellulose, et donc essentielle pour la compétitivité de l'usine.

La chaudière à biomasse produit de la chaleur à l'aide de la biomasse issue de différentes sources: déchets de la biomasse issus de l'agriculture et la sylviculture et des industries associées, biomasse issue des forêts gérées durablement et déchets issus de la biomasse comme la boue de papier provenant des procédés de production propres à l'usine.

Les émissions de méthane qui, sans ce projet, se dégageraient à partir des déchets issus de la biomasse, sont éliminées. La part de gaz à effet de serre difficilement quantifiable dans ce projet n'est cependant pas intégrée dans le calcul de réduction des émissions.

Le projet phare sensibilise le reste du Brésil aux technologies innovantes, propres et efficaces. Il génère des revenus locaux et présente des possibilités de recettes pour les petites communes du fait de la construction et de l'entretien d'une telle installation mais aussi avec la collecte, le transport et la vente des déchets issus de la biomasse ainsi que les services liés à la gestion des déchets issus de la biomasse. En outre, le projet aide à donner de la valeur au surplus de biomasse régional et ainsi à réduire les émissions qui seraient générées par une incinération incontrôlée de ces déchets. Dans le même temps, le risque d'incendie de forêt diminue.

myclimate soutient aussi ce projet car c'est la première chaudière capable de brûler la boue et la biomasse de l'industrie des pâtes à papier et de la cellulose au Brésil. Ceci suppose des modifications dans la conception de la chaudière, dans l'entretien nécessaire, dans le traitement des gaz résiduels ainsi que dans la manutention et le mélange de la biomasse. Les frais plus élevés d'exploitation et d'entretien par rapport à une chaudière à gaz conventionnelle sont compensés par les subventions de compensation de myclimate. De plus, un centre d'information destiné aux employés et à la population locale est construit pour informer sur les énergies renouvelables.

 

Le projet contribue à 6 ODD :

R$ 172 329 Revenu du carbone pour le développement social.

102 personnes formées.

833 GWh d'électricité thermique produite.

46 emplois générés.

91 957 146 m3 de gaz naturel évités.

Investissement dans le projet.

Situation sans projet

Natural gas plants that emit CO₂ emissions

Standard de projet

Numéro de projet

7179

Stay informed!