Quelles sont les mesures et solutions pertinentes pour agir contre le changement climatique?

Chacun peut contribuer à la protection du climat! Selon la devise «Éviter, réduire et compenser», nous pouvons tous assumer les responsabilités de notre empreinte écologique et donc de nos émissions de CO₂. Les principales sources d’émissions de substances nocives quotidiennes sont les voyages en voiture ou en avion, mais également le chauffage, le besoin en énergie et la consommation.

Vous trouverez ci-après quelques conseils pour réduire votre empreinte écologique et vos émissions de CO₂ et ainsi contribuer à la protection du climat à l’aide de mesures simples: 

Transports écologiques

  • Utilisez les transports publics comme le train ou encore le bus. Par exemple, il est 25 fois mieux de voyager en train plutôt qu’en voiture en Suisse. 12,4 fois mieux en France, 3 fois mieux en Allemagne et 5,2 fois mieux en Belgique. Les différences s’expliquent par la méthode de production d’énergie initiale dans ces pays. En fonction du mix énergétique obtenu, les voyages en train émettent plus ou moins de substances nocives pour l’environnement.
  • Renoncez aux voyages en avion dans la mesure du possible. Les émissions de gaz à effet de serre des trajets en avion sont considérablement plus élevées par rapport aux autres moyens de transport. 
  • Les voitures entièrement remplies consomment moins d’énergie par personne et génèrent ainsi moins d’émissions de CO₂ qu’une voiture avec un seul occupant.
  • Compensez le dioxyde de carbone émis par les trajets inévitables en avion et en voiture à l’aide d’un projet de protection climatique de haute qualité.

Conseils pour économiser de l’énergie à la maison

  • Utilisez des ampoules à économie d’énergie et des LED. Grâce à une meilleure efficience énergétique et une durée de vie plus longue, vous économisez environ 135€ et 250 kg de CO₂ par an et par ampoule.
  • Éteignez la lumière lorsque vous sortez d’une pièce. Vous économisez ainsi de l’énergie et de l’argent tout en protégeant le climat.
  • La préparation et le réchauffement de l’eau nécessitent de l’énergie. Dès lors, une douche est plus respectueuse du climat qu’un bain. Le réglage du chauffe-eau à 60 °C réduit également votre consommation énergétique.
  • Éteignez complètement les appareils en veille .
  • Les réfrigérateurs et autres appareils de catégorie A+ ou A++ sont considérablement plus efficaces que des appareils sans label d’efficience énergétique.
  • Tous les appareils électroniques qui se trouvent sur le marché ne sont pas indispensables. Vous pouvez par exemple facilement remplacer un humidificateur d’air électrique par une serviette humide posée sur le radiateur.
  • Si les fenêtres sont ouvertes en permanence, la consommation d’énergie nécessaire à chauffer une pièce est plus élevée. En aérant par de grands courants d’air entre 5 et 10 minutes, l’air frais rentre dans la pièce sans refroidir les murs. La demande énergétique reste ainsi minime après l’aération.
  • En baissant la température ambiante de 1 °C, il est possible d’économiser au moins 4% d’énergie. Et les coûts de chauffage diminuent également.
  • Des lavages à faible température permettent également de réduire la consommation énergétique. Avec des lave-linges modernes, vos vêtements sont propres même à faible température.
  • Séchez votre linge au soleil, une alternative économique et écologique au sèche-linge.
  • Cuisinez avec des couvercles sur vos casseroles pour économiser de l’énergie.
  • Vérifiez régulièrement la consommation d’énergie de vos appareils électroménagers afin d’identifier d’éventuels vices cachés au plus tôt. Les bagues d’étanchéité anciennes et endommagées de votre réfrigérateur peuvent par exemple être à l’origine d’une forte consommation énergétique.
  • Calculez et compensez les émissions de CO₂ produites par la consommation énergétique et le chauffage de votre foyer malgré les différentes mesures prises.

Réfléchir à sa consommation

  • Prenez conscience de votre comportement de consommation et réfléchissez à ce dont vous avez réellement besoin. Les stratégies marketing modernes incitent souvent à prendre des décisions d’achat hâtives. 
  • Utilisez des services de prêt, notamment pour des produits dont vous n’avez pas souvent besoin, ou des systèmes de partage, comme le covoiturage. 
  • Gardez à l’esprit que tous les produits, et pas seulement les appareils électroniques, produisent des émissions de gaz à effet de serre, de la fabrication et la production à leur vente. Un Allemand moyen achète chaque année environ 60 vêtements; un simple t-shirt blanc en coton (220 g) d’une durée de vie approximative de 55 lavages produit environ 11 kg de CO₂, soit près de 50 fois son poids. 
  • Remettez en question votre alimentation et le système qui l’entoure. La large sélection de fruits et légumes en hiver montre les flux d’importation d’aliments exotiques en Allemagne. La production n’est pas la seule responsable de leur bilan de gaz à effet de serre; les longs trajets jouent également un rôle important. Dès lors, achetez des produits régionaux et de saison dans la mesure du possible. En règle générale, ce comportement d’achat présente de nombreux avantages écologiques et les produits sont souvent de meilleure qualité. Les émissions de CO₂ des produits d’origine animale dépassent très largement les émissions des produits végétaux.  Un kilogramme de fruits et légumes produit environ 1 kg de CO₂, tandis que le bilan de gaz à effet de serre de la viande de bœuf s’élève à près de 20 kg de CO₂ par kilogramme. Si la viande de porc (8 kg d’émissions de CO₂) et la volaille (4,2 kg d’émissions de CO₂) sont plus respectueuses du climat, elles dépassent également les émissions des produits végétaux. La réduction des produits d’origine animale dans votre alimentation vous permet d’économiser de l’argent que vous pouvez alors investir dans des produits d’origine animale de qualité. Vous apportez dans le même temps une précieuse contribution à la protection du climat tout en soutenant des entreprises durables. 

Il existe de nombreuses solutions pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre et limiter le réchauffement de la planète. Réfléchissez à votre mode de vie et essayez de minimiser votre consommation de ressources et son influence sur l’environnement et le climat. Si vous avez réduit vos émissions à un minimum et souhaitez tout de même prendre la responsabilité de vos émissions inévitables, soutenez des projets de protection climatique de myclimate et apportez une contribution importante au maintien de la qualité de vie des générations futures.
 

Source: mobitool.ch

Avec le calculateur myclimate CO₂, vous pouvez calculer et compenser vos émissions de CO₂.

Compensez maintenant

Stay informed!