Des purificateurs en céramique pour l'eau potable au Laos

Type de projet: Eau (assainissement & économie)

Site du projet: Commercialisation dans tout le Laos, production à Thakhek et Pakse

Statut de projet: En cours, certificats disponibles

La réduction CO₂ annuelle: 25,000 t

Ce projet de protection climatique fabrique des purificateurs d’eau en céramique sur place et permet à la population rurale au Laos d’avoir accès de manière sûre à l’eau potable. La réduction du déboisement permet d’économiser du CO2, de préserver les écosystèmes forestiers locaux, de réduire le risque de diarrhées et de maladies respiratoires des femmes et des enfants dues à la pollution de l’air intérieur et d’améliorer la situation économique des ménages.

Au Laos, il y a certes de l’eau de surface en abondance, mais celle-ci est souvent polluée et de qualité insuffisante pour l’usage quotidien, en particulier dans les régions rurales. Environ 30 pourcent de la population laotienne n’a pas accès à l’eau potable et est donc obligée de désinfecter son eau en la faisant bouillir. Généralement, elle le fait avec du bois de chauffage issu de forêts non gérées durablement ou d’énergies fossiles. Mais beaucoup ne peuvent même pas se le permettre et sont forcés de boire de l’eau qui n’est pas potable. Dans les régions rurales du Laos, les principales causes de décès chez les enfants de moins de cinq ans sont encore des maladies pourtant évitables transmises par de l’eau non potable.

Le partenaire de myclimate, TerraClear, a pour objectif de permettre à davantage de personnes d’avoir accès à l’eau potable avec la fabrication et la commercialisation de purificateurs d’eau en céramique. Avec un purificateur d’eau en céramique, une famille peut produire elle-même son eau potable chaque jour sans avoir recours à d’autres matières premières. Les purificateurs filtrent l’eau en retenant les microorganismes nocifs à travers la céramique poreuse avec un débit moyen de 3 à 5 litres d’eau potable par heure.

Pendant la saison des pluies, nous utilisons l’eau de pluie, et pendant la saison sèche, l’eau du fleuve, le Mekong. Grâce au purificateur, nous n’avons plus de maux de ventre ni de maladies.

Monsieur Ko (père), détenteur d’un purificateur en céramique dans le village de Khaphao Phonchapa

Ces purificateurs en céramique permettent non seulement d’avoir accès à l’eau potable, ils font aussi gagner du temps en évitant de faire bouillir l’eau non propre et de ramasser le bois nécessaire. Grâce au projet, les dépenses diminuent pour les foyers locaux, le taux de mortalité des enfants chute et le bien-être des gens augmente car les voies respiratoires ne sont plus encombrées par la suie occasionnée par les flammes nues. En outre, la productivité et la présence des enfants à l’école s’améliorent aussi du fait du gain de temps.

Fabrication des purificateurs et réduction des déchets plastiques

Les purificateurs sont fabriqués dans une usine à Pakse à partir de matériaux locaux, de l’argile brute et des enveloppes de riz, qui sont mélangés puis comprimés pour former un pot. Chaque pot est soigneusement lissé et les imperfections sont supprimées car elles pourraient devenir problématiques après la cuisson. Grâce à l’utilisation pendant plusieurs années des purificateurs d’eau en céramique, on utilise et on jette moins de bouteilles en plastique. Les conteneurs en plastique bleus dans lesquels sont suspendus les purificateurs et dans lesquels l’eau filtrée est conservée, sont résistants et ont une longue durée de vie. Certes, il n’existe pas encore de programme de recyclage dans le pays. Mais les quelques conteneurs, qui sont remplacés ou cassés par inadvertance, sont en général réutilisés pour d’autres besoins dans le foyer.

Les recettes issues des certificats CO2 permettent de fournir les purificateurs d’eau en céramique à des personnes qui habitent dans des régions difficiles d’accès, de subventionner les applications dans les écoles et de mettre en œuvre les mesures pour sensibiliser davantage aux multiples effets positifs de l’utilisation des purificateurs en céramique. Cela améliore la santé de la population laotienne, protège les écosystèmes locaux menacés et améliore légèrement la situation économique de la population rurale.

Ce projet contribue à la réalisation de 5 ODD:

Plus de 200 000 personnes ont déclaré avoir remarqué moins de fumée dans leur cuisine après avoir installé le filtre à eau.

À ce jour, 70 181 purificateurs d'eau ont été vendus et ont amélioré l'accès à l'eau potable pour plus de 400 000 personnes.

74 emplois à plein temps ont été créés, dont 25 pour les femmes.

Les purificateurs d’eau ont permis jusqu’à présent d’économiser 179 615 tonnes de CO2.

Grâce à l’utilisation des purificateurs d’eau, environ 80 000 tonnes de bois sont économisées chaque année.

Situation sans projet

Traitement de l’eau en la faisant bouillir avec du bois issu de forêts non durables et de charbon de bois

Documentations

Standard de projet

Numéro de projet

7233

Stay informed!