Des montagnes de déchets transformées en engrais biologiques au Népal

Type de projet: Gestion des déchets et compost

Site du projet: Katmandou, Népal

Statut de projet: Opération, certificats disponibles

La réduction CO₂ annuelle: 3 500 t

Ce projet transforme les déchets organiques en compost. Il réduit ainsi les émissions de gaz à effet de serre émanant des dépotoirs traditionnels tout en produisant un engrais précieux et naturel pour les champs environnants.

43

emplois créés

43 000

tonnes de déchets organiques collectés réduisent les problèmes de déchets à Kathmandu

9 685

tonnes de CO2 réduites

Les ordures constituent un véritable problème à Katmandou; or 70% sont de nature organique. Biocomp Népal a été créée pour s'attaquer à ce problème. En mars 2011, soutenu par myclimate, cet organisme a démarré un projet pilote avec une installation de compostage dans la périphérie de Katmandou. Les déchets provenant des maraîchers étaient collectés pour être transformés en compost par décomposition aérobie, ce qui diminuait les émissions de méthane des décharges conventionnelles tout en luttant contre le problème des déchets en ville. Après cette expérience réussie dans le compostage, Biocomp a construit en 2013 une installation de compostage plus grande et partiellement mécanisée à Saibu. Grâce au passage à la chaîne de compostage, il est possible de traiter de plus grandes quantités de déchets et de garantir une qualité de compostage élevée. Le compost produit répond aux exigences internationales en matière de teneur en nutriments.

myclimate a avancé l’argent pour financer les investissements, contribuant ainsi à la réalisation du projet. À long terme, l'installation de compostage se financera elle-même par la vente d'engrais organique.

En outre, la centrale crée des emplois pour les habitantes et les habitants du voisinage. L'organisme promeut spécifiquement l'émancipation des femmes, en embauchant majoritairement des femmes ostracisées par leur famille.

Depuis le début du projet, on a ramassé 43 000 tonnes de déchets organiques. Grâce à ce projet, ces déchets n'ont pas fini dans des décharges ou sur les rives des cours d'eau, mais ont servi à produire plus de 4 300 tonnes de compost revendues  aux paysans de la région.

Maarten Gnirrep, Biocomp

Comme les ordures constituent un grave problème dans d'autres villes du Népal et d'autres pays en développement, ce projet présente un potentiel intéressant de réplication, dans le pays ou ailleurs. Des initiatives ont déjà été lancées.

Le projet bénéficie au moins à deux groupes en plus du climat: la population de Katmandou et des environs, qui se voit libérée des dépotoirs nauséabonds, et les paysans qui, grâce au compost, améliorent leurs récoltes et exploitent leurs terres de façon plus durable. Il existe un véritable besoin d'engrais naturels bon marché, ce qui permet à myclimate et Biocomp Népal d'encourager l'agriculture durable.


Le projet Népal sur le site de l'UNFCCC

 

Le projet contribue à 8 ODD :

L'application de compost augmente les rendements des agriculteurs.

La réduction des déchets déversés à la décharge réduit la contamination de l'eau et du sol.

Le projet soutient les femmes victimes de violence domestique et qui ont été chassées par la communauté en leur donnant un emploi. 29 femmes ont reçu un emploi permanent.

Au total, 43 emplois permanents ont été créés.

Plus de 43 000 tonnes de déchets organiques ont été collectées.

4 300 tonnes de compost produit.

9 685 tonnes de CO2 ont été réduites par l'activité du projet.

Le projet renforce le partenariat mondial pour le développement durable.

Situation sans projet

Émissions de méthanes provenant des décharges

Le projét contribute aux ODD

Standard de projet

Prix

Numéro de projet

7166

Restez informés!