La gestion écologique des déchets, créatrice d'emplois

Type de projet: Gestion des déchets et compost

Site du projet: Nairobi, Kenya

Statut de projet: Opération

La réduction CO₂ annuelle: 6 275 t

Les 4,5 millions d'habitants de Nairobi, la capitale kenyane, brûlent leurs déchets ou les éliminent illégalement dans la ville parce que l'élimination écologique des déchets coûte trop cher. Ce projet de protection du climat offre la possibilité d'éliminer les déchets d'une manière respectueuse de l'environnement à des prix abordables : 95 % des déchets collectés sont recyclés ou compostés. Cela réduit les émissions de CO₂.

Comme dans beaucoup de villes du tiers-monde en forte croissance, le traitement des déchets est un véritable problème à Nairobi. À cause d'une planification déficiente et du manque de ressources financières des administrations, 2,5 millions d'habitants – deux tiers de la population – ne disposent d'aucune solution abordable pour éliminer leurs déchets ménagers. Aussi, ils les brûlent ou les déversent illégalement dans la ville. En conséquence, beaucoup d'enfants et d'adultes souffrent de graves problèmes de santé, maladies infectieuses ou troubles broncho-pulmonaires notamment.

La vision de TakaTaka Solutions, partenaire local de myclimate à Nairobi, est celle d'un monde sans déchets: «TakaTaka» signifie «ordure» en kiswahili. Après une phase pilote de deux ans dans le bidonville de Kangeni, le projet de TakaTaka fournit désormais un service abordable de collecte des déchets à plus de 120 000 personnes, où 60 % des ménages se trouvent dans des zones à faible revenu.

Chaque jour, 55 tonnes de déchets sont collectés, triés, recyclés et compostés. Les déchets collectés sont triés en 40 fractions et peuvent donc être recyclés à 95 %. Jusqu'à présent, trois points de recyclage ont été mis en place : un dans le bidonville de Kangemi, un à Banana Hills et un à Lusigetti.

Le projet m’a beaucoup impressionnée. Il n’y a pas de service officiel de gestion des déchets à Nairobi. On peut affirmer que cette entreprise est en mesure de réduire l’énorme pollution environnementale et les risques pour la santé de la population engendrés par une élimination des déchets non réglementée.

La ministre de l’environnement Simonetta Sommaruga s’est rendue sur place dans le cadre de la Conférence des Nations Unies pour l’environnement de mars 2019.

Les matières recyclables (papier, verre, plastique, etc.) sont traitées et vendues à des entreprises de recyclage. A partir d'août 2019, TakaTaka Solutions commencera également à exploiter sa propre usine de recyclage de barquettes et conteneurs en plastique à usage unique. Il s'agira de la première usine de recyclage de ce type au Kenya.

Les déchets organiques seront transformés en compost dans une usine de compostage séparée. Afin de faire face à la quantité croissante de biodéchets, une plus grande usine de compostage a été construite à Banana Hills en 2016, avec laquelle 25 tonnes de déchets organiques peuvent être converties en compost quotidiennement. Cet engrais naturel sera vendu aux agriculteurs sous forme de compost de haute qualité et de grande valeur. L'effet de l'engrais organique sur la qualité du sol et les rendements agricoles sera testé dans deux fermes d'essai.

L'entreprise de gestion des déchets offre un emploi à 250 jeunes défavorisés, par exemple comme ramasseurs et trieurs de déchets ou sur l'une des usines de compostage. Le projet devrait permettre de réduire de plus de 62 000 tonnes les émissions de CO₂ en recyclant les fractions de déchets au cours des dix prochaines années. Cette approche holistique s'attaque au problème des déchets dans le cadre d'une approche socio-économique durable en ajoutant de la valeur aux déchets et en créant des emplois. Elle améliorera également de manière significative les conditions de vie en termes de pollution et de santé.

Analyses des cycles de vie de plus de 40 groupes

De 2016 à 2018, myclimate a collaboré avec TakaTaka Solutions pour mener à bien un projet soutenu par la Confédération visant une utilisation plus efficace des ressources dans le domaine de la gestion des déchets à Nairobi, la capitale du Kenya. L’objectif du projet était d’améliorer l’efficacité opérationnelle de TakaTaka Solutions et d’élargir sa gamme de services grâce à des évaluations de la durabilité.

Dans le cadre de ce projet, myclimate a réalisé des analyses des cycles de vie de plus de 40 groupes de déchets et a étudié les effets du recyclage et du compostage sur le climat et l’environnement. À cet égard, myclimate a également fait apparaître les avantages écologiques d’un compostage organisé par rapport au dépôt sauvage des déchets biodégradables et a souligné l’importance du recyclage pour arriver à une économie circulaire. Cette évaluation constitue la base de rapports sur les déchets et le recyclage, que TakaTaka Solutions peut désormais envoyer mensuellement à ses entreprises clientes grâce à l’analyse de myclimate. Les rapports représentent un outil important pour sensibiliser les producteurs de déchets à leurs effets sur l’environnement et les inciter à mettre en œuvre des mesures de réduction des déchets. Les conseils de myclimate ont aussi permis à TakaTaka Solutions, dont le siège se trouve à Nairobi, de mettre sur pied un système de gestion des déchets respectueux de l’environnement sur place.

Le système de collecte et recyclage optimisé d’un point de vue économique et écologique ainsi que les autres services tels que l’élaboration de rapports sur les déchets et le recyclage ont permis à TakaTaka Solutions de devenir la plus grande entreprise de gestion des déchets du Kenya début 2018.

Situation sans projet

Pas de compostage ni d'élimination écologiquement responsable des déchets

Le projét contribute aux ODD

Standard de projet

Numéro de projet

7190

Stay informed!